À QUI LA FAUTE DE NOS SYMPTÔMES ?

pexels-olya-kobruseva-5428833 (1)
Temps de lecture : 10 minutes

Article traduit et diffusé avec l’aimable permission de Muneeza Ahmed, ambassadrice de MM. VOIR ARTICLE ORIGINAL.

Les QUATRE MENACES exposées par Medical Medium sont :

  • LES PATHOGÈNES
  • LES MÉTAUX LOURDS
  • LES RADIATIONS
  • LES PESTICIDES

Ce sont les raisons pour lesquelles vous tombez malade et avez des symptômes en premier lieu ou pour lesquelles vous faites une poussée plus tard. Ce n’est pas dû à vos aliments curatifs. Ce n’est pas dû aux suppléments.

COMPRENDRE LA TRAJECTOIRE 

La trajectoire virale est un concept important à comprendre lorsque vous commencez un parcours de guérison pour la première fois.

Ce scénario vous semble-t-il familier ? Vous commencez à modifier votre régime alimentaire et vous ajoutez des suppléments conçus pour combattre les microbes à l’origine de vos symptômes. Après avoir effectué ces changements, vous remarquez que votre état empire.

Si cela vous arrive, vous pouvez confondre, par erreur, les mesures de guérison que vous prenez avec l’aggravation de vos symptômes. Ce n’est pas le cas. Ce qui se passe en réalité peut être expliqué par la trajectoire.  En termes simples, la trajectoire est simplement le chemin que parcourt un objet en mouvement. Dans le contexte d’une maladie chronique, la trajectoire signifie que le virus était déjà sur le point de créer ces symptômes. Votre santé allait déjà dans cette direction. Donc maintenant, lorsque vous commencez à faire des changements sains, il n’est pas possible de changer complètement de cap par rapport à la direction dans laquelle votre trajectoire de santé vous emmenait déjà. Imaginez que vous puissiez changer le cap d’un énorme navire. Cela prend du temps et se fait lentement. Il en va de même pour votre santé. Vous commencez à apporter des changements à votre santé, qui auront un impact au fil du temps, tandis que le virus et les agents pathogènes poursuivent leur propre trajectoire de création de maladies.

La trajectoire entre également en jeu lorsqu’il s’agit de prendre du poids. De nombreuses personnes viennent me voir et me disent : “Je viens de changer tout mon régime alimentaire, je mange beaucoup plus sain, mais je prends du poids”. Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que cela se produit parce qu’ils étaient déjà sur une trajectoire de prise de poids. La prise de poids se serait produite indépendamment de l’amélioration de leur régime alimentaire. Il en va de même pour les symptômes viraux. Vous êtes sur une trajectoire pour ressentir ces symptômes viraux. Les protocoles de guérison ne créent pas ces symptômes. En fait, il se peut que vous ressentiez moins de symptômes ou des symptômes moins sévères que vous ne l’auriez fait sans les changements de guérison.

Parfois, la trajectoire peut être forte pour un virus agressif et/ou pour une personne dont les organes sont vraiment toxiques. Lorsque c’est le cas, le navire met plus de temps à tourner que pour d’autres personnes moins toxiques qui guérissent d’une maladie chronique.

UNE TRAJECTOIRE PLUS LONGUE VOUS INDIQUE DEUX CHOSES :

(1) vous avez affaire à plus de toxines et de poisons et/ou

(2) vous avez un agent pathogène fort et vraiment agressif, généralement plus d’un.

Lorsque la trajectoire est plus longue et qu’il est plus difficile de voir les résultats positifs de vos protocoles de guérison, sachez que les informations de guérison que vous appliquez sont très probablement en train d’empêcher une présentation encore plus grave des symptômes. La guérison que votre corps opère ne se manifeste pas autant en raison de la trajectoire contre laquelle vous vous battez. Mais vous faites des progrès, même si vous n’en avez pas l’impression.

LES POUSSÉES (DANSE DE LA MALADIE) : 3 PAS EN AVANT, 2 PAS EN ARRIÈRE

Les poussées (virales) sont la raison pour laquelle vous faites des pas en arrière dans votre santé. Qu’est-ce qu’une poussée ? Une poussée est une situation où vous êtes en train de guérir et d’aller mieux, puis vous avez quelques mauvais jours, semaines ou mois pendant lesquels vous ne vous sentez pas très bien – votre santé recule. Pendant une poussée, il est naturel de penser que les protocoles que vous suivez ne fonctionnent plus ou de vous reprocher de faire “quelque chose de mal”. En fait, ce n’est ni l’un ni l’autre. Une poussée signifie que la charge virale augmente dans l’organisme et que quelque chose l’a déclenchée. Elle peut être déclenchée par de nombreuses choses, notamment des circonstances stressantes ou émotionnelles, comme un événement de la vie (décès d’un être cher, déménagement, divorce, accident, blessure), une série de mauvaises nuits ou le fait que vous vous inquiétez pour votre enfant. Ces événements libèrent de l’adrénaline toxique, qui nourrit les agents pathogènes dans l’organisme. Lorsque cela se produit, vous pouvez connaître une recrudescence de symptômes qui vous font vous sentir mal. D’autres causes de poussées sont abordées ci-dessous. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les poussées se produisent, et elles impliquent toutes une cause d’augmentation de la charge virale.

CE N’EST PAS LA DÉSINTOXICATION

N’accusez pas la “désintoxication” de vos symptômes. Les symptômes d’une vraie désintoxication ne durent que quelques heures ou quelques jours tout au plus, puis ils disparaissent. Si vous avez une récurrence de vos anciens symptômes, si vous en développez de nouveaux qui persistent pendant des semaines et des mois, ce n’est pas la détox. Vous avez des poussées virales et pathogènes (voir ci-dessus) qui doivent être traitées avec un plan alimentaire et des suppléments.

Les nettoyages curatifs @medicalmedium viennent d’en haut et ne sont pas la raison pour laquelle vous avez des symptômes ou vous sentez plus mal. Si vous avez des symptômes, vous devez regarder plus profondément et comprendre la nature des symptômes viraux. Lisez le reste de cet article pour découvrir ce qui peut se passer pour vous pendant un nettoyage. La plupart des personnes qui font des nettoyages se rendent compte qu’elles doivent manger beaucoup plus pour ne pas se sentir fatiguées ou épuisées. Souvent, pendant un nettoyage, les gens ne consomment pas assez de calories, ce qui est problématique. En outre, si vous commencez un nettoyage pendant ou à proximité de votre cycle menstruel ou de votre ovulation, les symptômes ne sont pas dus au nettoyage mais plutôt au cycle lui-même (voir ci-dessous). Les nettoyages, qui ne sont pas des nettoyages @medicalmedium, ne sont généralement pas conçus de la bonne manière et sont durs pour les surrénales (ce qui peut déclencher des symptômes plus viraux) et ne vous amènent pas à apporter tous les nutriments corrects dans votre corps pour favoriser la guérison. Il se peut également que vous ayez décidé de changer ou d’introduire d’autres nouvelles thérapies, des suppléments qui ne sont pas recommandés, ou d’autres pratiques ou outils en même temps que vous commencez un nettoyage @medicalmedium. Dans ces cas-là, une autre de vos pratiques pourrait avoir un impact négatif sur les progrès de votre guérison.

CONSOMMER DES ALIMENTS FAVORABLES AUX VIRUS (volontairement ou par accident)

Savez-vous que @medicalmedium affirme que les œufs ne provoquent pas de réactions alimentaires… et que le gluten n’est pas un “aliment inflammatoire” ? Il dit que ces aliments nourrissent les agents pathogènes qui causent les symptômes sous-jacents. Et donc la même chose s’applique aux aliments curatifs – les aliments curatifs ne causent pas votre vertige, votre fatigue ou d’autres symptômes viraux. Les symptômes viraux sont causés par des virus qui mangent des métaux lourds toxiques et des aliments qui les nourrissent, comme les œufs, les produits laitiers, le gluten, le maïs, le soja, le canola, le porc et le sucre, par exemple.

Laissez-moi vous poser une question. Lorsque vous consommiez des œufs, des produits laitiers, de l’alcool et des médicaments, accusiez-vous ces aliments et ces médicaments d’avoir développé ou aggravé vos symptômes au moment où vous les aviez ? Avez-vous même pensé à les blâmer??? Probablement pas.

Alors pourquoi les gens accusent-ils le jus de céleri d’être responsable de leurs “symptômes” ? Pourquoi cherchent-ils à accuser la b12 ou le zinc de leur donner des symptômes indésirables ? (À cause de l’hyper-vigilance, voir ci-dessous). Lorsqu’ils sont utilisés correctement, les aliments et les suppléments curatifs ne font que vous soutenir.

LES EFFETS DES MÉDICAMENTS

Lorsqu’on vous prescrit un médicament, et beaucoup de gens le font à un moment ou à un autre de leur parcours de maladie chronique, lisez-vous en détail la notice du fabricant pour connaître les contre-indications et les effets secondaires, afin de pouvoir repérer les symptômes qui peuvent provenir du médicament lui-même ? Souvent, les réactions aux médicaments ne sont associées au médicament que plus tard, lorsque vous ne le prenez plus et que les réactions disparaissent.

Les médicaments peuvent causer des problèmes simplement parce qu’ils contiennent de la nourriture pour les virus. De nombreux médicaments contiennent des stéroïdes ou des sous-produits du pétrole, qui non seulement nourrissent les virus, mais augmentent également la charge toxique du foie. Tout médicament hormonal sera de nature stéroïdienne et aura pour effet d’alimenter davantage la charge pathogène de l’organisme. Il en va de même pour les benzodiazépines. Elles stressent davantage votre foie et permettent à votre charge virale de proliférer.

CE NE SONT PAS LES HERBES MÉDICINALES NI LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES

Le marché des compléments alimentaires est inondé de toute une série de compléments que l’on ne peut que qualifier de merdiques. La plupart sont remplis de substances de remplissage – soja, maïs, acide citrique, arômes naturels (qui sont à base de glutamate monosodique), conservateurs, alcool et/ou autres ingrédients désagréables. Après avoir relevé le défi de trouver des compléments propres, le prochain défi est de trouver des compléments de qualité. Les suppléments propres ne sont pas nécessairement de haute qualité.

Le répertoire des suppléments de Medical MediumⓇ vous aide à trouver des suppléments propres et de haute qualité. Lorsque vous prenez des suppléments propres et de haute qualité et que vous les utilisez correctement, ils ne vous feront pas de mal. Les compléments purs et de haute qualité ne sont pas la ” cause ” des symptômes ; bien que de nombreuses personnes accusent les compléments d’être à l’origine d’une récurrence des symptômes ou pensent que ces compléments sont ” durs ” pour leur foie. Très rarement, les gens peuvent avoir des réactions à certains compléments, mais c’est surtout parce que leur foie est vraiment surchargé et a été empoisonné pendant des décennies. Dans ce

s cas, les compléments peuvent créer des RÉACTIONS DE GUÉRISON, ce qui peut être trop pour certains. Il est donc très important d’y aller doucement avec les compléments pour les personnes sensibles aux produits chimiques.

LES EFFETS DES PROCÉDURES MÉDICALES

Lorsque vos symptômes augmentent, regardez-vous en arrière et demandez-vous : “Quand était ma dernière prise de sang ?” Les prises de sang vous font perdre votre système immunitaire. Il est donc vraiment important de suivre les recommandations de mon post ici sur la façon de faire des prélèvements intelligents.

CYCLE MENSTRUEL ET ADRÉNALINE

Lorsque vos symptômes augmentent, suivez-vous votre cycle menstruel ? Ou, si vous êtes un homme, suivez-vous la quantité d’adrénaline que vous avez produite (en travaillant de longues heures, en ne prenant pas de snacks conseillés par MM pour soigner vos surrénales, en ayant des rapports sexuels, etc.) Si votre régime alimentaire et vos compléments alimentaires sont corrects, vous devez examiner tous les aspects de votre vie qui peuvent entraîner une augmentation des symptômes. Les femmes perdent 80 % de l’énergie du système immunitaire pendant les menstruations, ce qui peut faire apparaître des symptômes sous-jacents. Vous perdez environ 30 à 40 % de cette énergie au moment de l’ovulation et environ 50 % pendant la grossesse. L’adrénaline est également un grand responsable de l’augmentation des symptômes. Souvent, nous sommes tellement habitués à fonctionner à l’adrénaline que nous ne reconnaissons même pas son existence quotidienne dans notre corps et son impact sur notre santé.

AVEZ-VOUS VÉCU RÉCEMMENT UNE NOUVELLE RELATION ?

Les nouvelles relations sont amusantes et excitantes. Lorsque nous avons l’occasion d’être intimes avec un autre être humain, cela satisfait une impulsion et un besoin très puissants de tous les animaux de procréer, même si ce n’est pas votre objectif final. Pour ceux qui luttent contre une maladie chronique, nous devons également tenir compte du fait que nous serons exposés à tous les nouveaux microbes de la personne aimée et vice versa. Si cela peut nous mettre un peu en retrait, ce n’est pas une raison pour ne pas être intimes, sachez simplement que vous serez peut-être confrontés à de nouveaux agents pathogènes et préparez-vous en conséquence. Si vous êtes dans une relation établie, sachez que vous allez littéralement partager toutes vos microbes. Il ne faut pas en avoir peur. Vous méritez d’être heureux et de créer une belle vie avec quelqu’un que vous aimez. Prenez les outils qui vous sont proposés et utilisez-les pour vous protéger tout au long de votre voyage. Si vous êtes très malade, ou si vous vous remettez d’une maladie grave, vous pouvez hésiter à être intime avec quelqu’un. Sachez simplement que vous pouvez choisir d’attendre le bon moment pour vous, utiliser vos outils de guérison et faire le grand saut lorsque vous serez plus fort et plus prêt. Un partenaire qui est prêt à travailler avec vous et à vous attendre vaut très probablement la peine d’être attendu !!!

LONGÉVITÉ DES ALIMENTS QUI NOURRISSENT LES PATHOGÈNES DANS L’ORGANISME

Lorsque vous avez des symptômes accrus, examinez-vous vraiment la dernière fois que vous avez pu manger des œufs, des produits laitiers, du gluten, etc. (aliments qui nourrissent les pathogènes) ? Ces aliments pathogènes peuvent rester dans votre organisme pendant 11 à 15 jours. Pourraient-ils être à l’origine de l’augmentation de vos symptômes plutôt que le smoothie de désintoxication aux métaux lourds, auquel vous les attribuez à tort.  De plus, même si nous éliminons et libérons les métaux lourds toxiques en utilisant le Medical Medium Heavy Metal Detox Smoothie, sachez qu’il existe des banques de stockage de métaux lourds dans tout le corps. Ainsi, lorsque les symptômes persistent, il se peut qu’il y ait encore de la nourriture pour les virus dans le corps, même si vous ne les ingérez pas.

AUTRES RAISONS D’UNE POUSSÉE VIRALE

Si vous présentez les symptômes d’une maladie chronique et que vous suivez les informations de @medicalmedium – vous avez mis en œuvre beaucoup de bonnes choses, avez-vous examiné comment le café peut vous affecter, si vous en consommez encore ? Qu’en est-il de l’alcool, du vinaigre, du collagène, du thé matcha, du thé noir, etc ? Avez-vous déjà pris de l’Ayahuasca ou d’autres plantes médicinales comme le cacao ? Qu’en est-il de votre exposition aux produits chimiques toxiques ? L’essence à la station-service ?

Je sais, je sais, beaucoup d’entre vous lisant ceci diront, “Je suis les informations strictement. Je ne fais aucun des aliments interdits, je fais les nettoyages, je ne prends pas de café, je suis vraiment engagé depuis un moment, et rien ne change.” S’il faut du temps pour voir des changements, vous devez savoir qu’il y a beaucoup de poisons à l’intérieur, qui prendront du temps à se libérer. S’il vous plaît, s’il vous plaît… Ayez la foi.

ÊTES-VOUS HYPER-VIGILANT EN MATIÈRE DE SANTÉ ?

Lorsque nous tombons malades, nous pouvons devenir hyper-vigilants et hyper-contrôler notre alimentation et nos compléments alimentaires. C’est un mécanisme d’adaptation. Nous avons consulté des médecins, nous sommes passés par le système médical, nous avons probablement dépensé des milliers de dollars pour des tests, nous avons consulté des naturopathes et des médecins fonctionnels, sans résultat. Rien n’a aidé. Bien souvent, les médicaments, les interventions médicales et même les procédures et traitements holistiques peuvent aggraver les symptômes avec le temps.

Il est donc tout à fait naturel de se méfier de la prochaine chose que vous allez essayer, qui pourrait aussi vous faire du mal. L’hypervigilance vient du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) vécu non seulement en devenant malade, mais aussi en essayant toutes les choses qui n’ont pas aidé ou qui ont empiré votre état. On a tendance à devenir “perfectionniste” en matière de régime alimentaire et de compléments, et on surveille son environnement comme un faucon.

VOUS BLÂMEZ-VOUS ?

La dernière chose que je veux que vous fassiez est de vous blâmer pour vos symptômes. Vous n’avez pas signé pour ces virus, ces métaux lourds, ces pesticides ou ces radiations. On vous a trompé sur les aliments qui étaient “bons” pour vous, comme les œufs. On vous a induit en erreur sur le café. Ce n’est pas votre faute. Comment auriez-vous pu mieux savoir à l’époque ? Vous n’auriez pas pu.

 

Le glutamate monosodique est un neurotoxique notoire

Les boutiques https://sante-sauvage.com/ pour la France et https://roota.be/gb/ pour la Belgique importent les produits de la gamme Vimergy® recommandée par MM. Moi, Morgane, je ne suis pas sponsorisée par ces boutiques.

Publications similaires

%s

Préférences de confidentialité
Lorsque vous visitez notre site Web, celui-ci peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous forme de cookies. Ici, vous pouvez modifier vos préférences de confidentialité. Veuillez noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir une incidence sur votre expérience sur notre site Web et sur les services que nous proposons.